Loge l’Union Parfaite N°29

Franc Maçonnerie Universelle

A la Gloire du Grand Architecte de l’Univers Grande Loge Mixte Nationale

Origine du Rite Ecossais Ancien et Accepté


Le Rite Écossais Ancien et Accepté est le rite le plus pratiqué dans le monde : Le Rite Écossais Ancien et Accepté (dit R.E.A.A. pour les intimes...) est très ancien ; il aurait été créé entre 1733 et 1735 en Angleterre.

À cette époque, il y avait des Loges de « Scotch Masons » (Maçons Écossais). On rencontre les premiers Maîtres Écossais à la Grande Loge en 1743 en France. Le rite à évolué, il a pris la forme que nous lui connaissons le 24 Juin 1801 à Charleston aux États-Unis.


Le Rite Écossais Ancien et Accepté est une des deux branches de la franc-maçonnerie qui permet à un Maître Maçon d'approfondir ses connaissances maçonniques après avoir complété les trois grades de la Maçonnerie Symbolique.

L'autre branche connue par le Rite Yorkais est constituée des : Maçons de l'Arche Royale, des Maîtres Royaux et Choisis, et les Templiers. Le Rite Écossais inclus le 4ème jusqu'au 32ème degré. Le terme « Écossais » laisse croire que l'Écosse est à l'origine du Rite. De même pour des années on a cru qu'il fallait aller en Écosse pour recevoir le 33ème degré. Or ces deux affirmations sont fausses. En effet, la première référence du Rite Écossais Ancien et Accepté se trouve dans les anciens registres français, dans lesquels apparaît le mot « Écossais ».


A la fin du 17ème siècle, quand les Îles anglaises étaient dans le chaos et déchirées par les conflits, plusieurs Écossais ont fui en France où ils ont repris leurs titres maçonniques. On croit que de là découle l'usage du mot « Écossais »

C'est en 1732 que la première Loge Écossaise « Scottish Lodge » fut établie à Bordeaux, un des centres maçonniques les plus anciens et les plus influents en France. Les membres étaient des francs-maçons anglais et écossais.

Les Hauts Grades ont été formés dans les années 1738 à 1740, et ce n'est qu'en 1761 que Stéphan Morin de Bordeaux a obtenu la permission de porter ces grades à travers l'atlantique jusqu’en l'Amérique.


En 1763 Morin établit aux Antilles, possessions françaises à cette époque, un système constitué de 25 degrés appelés hauts grades, et qui sont connus par le Rite de Perfection "Rite of Perfection".

Le 31 mai 1801, à Charleston en Caroline du sud, fut fondé le « Suprême Council of the Thirty-Third degree » Conseil Suprême du 33ème degré pour les États Unis, le premier conseil suprême du Rite Écossais Ancien et Accepté au monde. Le but de ce conseil était d'unifier ces groupes Maçonniques compétitifs et de sortir du chaos l'ordre maçonnique. Le conseil était constitué de 11 Grands Inspecteurs Généraux.


Le 5 août 1813, Emmanuel De la Motta, 33ème, de Savannah, Georgia, Grand Trésorier Général du Conseil Suprême à Charleston, établit dans les villes de New York, le Conseil Suprême du 33ème degré pour le district et les juridictions du Nord des Etats Unis d'Amérique, « The Supreme Council of the Thirty-third degree for the Northern District and Jurisdiction of the United States of America » dans la ville de New York.


Le premier « Sovereign Grand Commander » était Ill :. Daniel D. Tompkins, 33ème. Il a détenu cette poste de 1813 à 1825 et il était en même temps le vice-Président des États Unis d'Amérique durant les deux mandats du Président Monroe.


Depuis qu'il a été officiellement reconnu en août 1801 à Charleston en Caroline du Sud, le Rite Écossais Ancien et Accepté s'est dès lors répandu dans le monde entier.